Articles

Affichage des articles du août, 2018

les supers neutrinos issus des blazars confirment OSCAR (16)

Image
- Sceptique : ce lien nous indique que des neutrinos supers énergétiques, ont été détectés à une valeur extraordinaires de 290 téraélectronvolts ! Mais d'où vient cette énergie ?
- Ces neutrinos de 2,9 × 1014 eV, issus des blazars, représentent, selon OSCAR, la limite d'extraction ouverte par le puits subquantique des protons. Le modèle OSCAR indique ici que le fameux ξ fixe le ratio maximum entre l'énergie du dipôle subquantique et celle de l'électron mais seulement dans le cas où les centres galactiques sont saturés. Dans ces cas, la voie est directe et ne passe pas par les protons. Mais le tableau ci-joint nous montre que l'extraction (partout et pas seulement au centre galactique) via les protons est limité la racine carré de ce ratio.
- Sceptique : mais comment peut-on détecter des neutrinos qui n'auraient pas de masse, selon le modèle STANDARD ?
- Si l'on prend le concept mathématique de masse nulle qui évoque l'absolu, alors on ne peut rien comp…

La structure des atomes suit la loi ML = Cte (15)

Image
- Sceptique : la loi clé du modèle OSCAR: ML= Cte, à la base de la longueur de Compton est-elle également déterminante pour la fusion des protons en atomes ?
- Oui et le bas du tableau du billet précédent, montre que pour l'hydrogène, le rayon de l'atome est proportionnel au rayon de son noyau, le proton. Cela correspond au ratio : Compton élevé au carré / le produit des deux rayons cités.
β λe² / (rp (2u+d)) = RH
Avec (2u+d) = 17,2407 en unité électron ou 8,81MeV. Comme on l'a vu, le M des quarks modifie légèrement le L des rayons. Avec cela on obtient un ratio réputé constant entre le rayon mesuré d'un atome et le rayon de son noyau !
- Sceptique : et que vaut ce ratio qui serait constant dans tous les atomes ?
- Sa valeur brute est : 29 506 ,478 ! Cependant le tableau obtenu grâce à ce ratio admet des erreurs de l'ordre de 1 à 2 %.
- Sceptique : ce n'est pas très précis !
- Oui mais comparé aux taux d'erreurs du modèle standard , ce n'est pas si mal.…

Le lien entre bosons de jauge et quarks (14)

Image
- Sceptique : OSCAR dit que les quarks sont induits comme les bosons de jauge W, Z et H ? Mais alors pourquoi les quarks sont permanents et les bosons sont à durée de vie extrêmement faible (fugace) ?
- Le tableau suivant montre que les bosons cités sont de la même famille que les quarks, contrairement à ce que dit le modèle standard. Mais avant d'aller plus loin, il faut prendre conscience que le modèle standard fait l'amalgame entre les particules éphémères et les particules stables. Il ne reconnaît pas ce qui est pourtant évident : l'électron est la seule et unique particule qui soit à la fois élémentaire, stable et libre. Le trouble profond et inavoué du MS vient du fait que le partenaire symétrique de l'électron, le positron, apparaîtlocalement comme instable. Ce trouble vient de la non prise en compte du critère de localité en matière de création. Toutes les créations locales sont fugaces ou instables. Comme il existe seulement deux particules stables : l'…

Les preuves de la mitose (suite 13)

Image
- Sceptique : revenons aux preuves que la mitose aurait laissées !
- On a vu le ratio (issu de la moyenne aléatoire) des dipôles synchronisés : longueur / épaisseur = ξ4. qui est le ratio objectif entre la force coulombienne et la force gravitationnelle. Ce ratio a été créé sur la circonférence du BEC contenant ξ4 dipôles avant annihilation ! Mais on a vu que le nombre de couches (radiales) est fixé à ξ3. Il y a là un problème flagrant de non isotropie ! On sait qu'un BEC ne saurait le supporter !
- Sceptique : oui mais ce ratio comporte aussi la constante α = 137,035999 .... ?
- Oui le ratio entre forces : coulombienne / gravitationnelle, entre une paire électron-positron, est précisément de : ξ4 / αen 1D ! Cela veut dire que la constante de gravitation est apparue après l'annihilation de facteur α. De plus ξ8/ α²en 2D, vérifie la masse de l'univers en unité électron ! On se souvient que α signe l'annihilation en agrandissant l'intervalle élémentaire.
- Sceptiqu…