Articles

La mitose est la cause de l'Énergie sombre

Image
Sceptique : on observe une accélération de l'expansion et on considère que cela vient d'une énergie mystérieuse. Mais comment la mitose-expansion serait la cause de l'Énergie sombre ?
- Contrairement à tous les modèles d'univers en cours, les bases du modèle Oscar ne sont pas parcellaires. Elles reposent sur la cohérence générale partant de la synchronisation-saturation d'un BEC-fossile, composé d'oscillateurs dipolaires 1D. Le modèle montre comment et pourquoi, se déclenche la mitose en 5 étapes, cause de l'expansion. L'expansion est divisible en 5 couches de vitesses de 0 à 5 c dont la moyenne est 2,5 c. Cette moyenne est un attracteur qui amène les couches extérieures à ralentir et les couches inférieures à accélérer.
- Sceptique : donc on en conclut que notre position est plutôt dans les couches inférieures. Mais y-a-t-il une autre source indépendante, qui le confirmerait ? 
- Oui, le tableau montre (dernière relation) que nous  sommes situés dans la c…

La clé de la matière noire

Image
- Sceptique : l'annihilation primordiale revient en quelque sorte à une brusque relocalisation, différente du retour progressif propre au régime oscillatoire. Mais pourquoi cette brusque relocalisation ?
- On a vu ici que c'est une conséquence du 1D de l'oscillateur qui confond "contact et superposition". Cela veut dire que le masquage est binaire ! Il passe de 1 à 0 dans un temps incroyablement petit. La variation (di/dt) est telle qu'elle provoque une induction énorme qui provoque l'annihilation sans passer par le régime transitoire de l'oscillateur. 
- Sceptique : Cela revient à l'annihilation en laboratoire, d'une paire électron-positron ? Mais peut-on créer un angle qui ferait une annihilation partielle (matière noire) ?
- Oui, localement, on ne peut avoir qu'une annihilation binaire. L'angle de positionnement relatif, ne peut exister que sur une grande sphère typiquement non locale et ce, dans le cadre d'un grand nombre de pôle…

Les 5 traces tangibles de la mitose-expansion

Image
- Sceptique : de nombreuses sources plus ou moins mystiques, citent ce nombre 5 comme étant magiques. Est-ce la cas d'Oscar ? 
- Notre méthode est aux antipodes de l'approche mystique. Elle s'attache à chercher les causes. Cependant on note depuis fort longtemps des traces vivantes liées au nombre 5 et la fameuse suite de Fibonacci qui est liée à l'opération de mitose. 
- Sceptique : ce lien page 17, sur les nombres symboliques, affecte le zéro absolu au vide. Est-ce correct ?
- C'est l'erreur courante dans les études, car le zéro absolu n'a de sens que dans les mathématiques où dans la pratique de la macro-physique. En physique fondamentale, le zéro absolu  ne peut exister car son inverse est infini. Il n'y a pas de paramètre physique infini ! 
- Sceptique : ce lien page 31, parle du 5 comme le nombre de l'harmonie. Y-a-t-il un lien avec Oscar ?
- Les traces de la mitose caractérisée par ce nombre, sont partout. Il n'est donc pas étonnant que les m…

La valeur numérique précise de la constante de gravitation

Image
- Sceptique : la dernière mesure en date, de la constante de gravitation est celle de Faller : 6.67234(14) × 10⁻¹¹ m³/kg/s². Il indique même que selon les dates des expériences, la valeur  oscille légèrement et qu'il paraît impossible d'être plus précis que cela. Est-ce que Oscar est en accord avec cette mesure ?
- Oui, j'en ai même discuté avec lui. Le tableau montre que dans la mesure, au niveau des deux  décimales de rang 6, soit : 34, l'écart est de 06 soit largement inclus dans l'incertitude (14). A partir du rang 6, le tableau donne : ....40815... Quant aux fluctuations des mesures, j'ai déjà indiqué que la Terre croisait des "bouffées irrégulières" de matière noire issue du centre galactique. Cette irrégularité est faible car elle est de l'ordre de 0,003 %. 
- Sceptique : comment le tableau peut-il indiquer que la précision est de 14 décimales alors que l'on ne connait pas 𝛼 à mieux que 10 décimales ?
- Il y a plusieurs  raisons : a) pour…

La trompeuse élégance des unités de Planck

Image
- Sceptique : le tableau indique que Planck n'a pas voulu voir que sa constante ℏ  était issue du seul électron. Faut-il en conclure qu'il a trompé son monde ?
- Non bien sûr, mais comme ℏ était valable pour le proton, il ne pouvait accepter l'idée qu'il était fait d'électrons et de protons !  Mais cela était interdit par Fermi ! 
- Sceptique : et c'est autorisé par D. Mareau ?  
- C'est surtout autorisé  par la dualité de localité. La grande erreur du siècle dernier  a été de penser que l'on pouvait tirer des lois universelles de l'expérience locale ! Elles disent que tous les positrons créés localement sont instables et les fermions ne pouvaient s'assembler comme les bosons !
- Sceptique : mais depuis les surprenantes expériences récentes sur la localité, on aurait pu remettre en cause ces certitudes !
- On ne l'a pas fait à cause d'un certain conservatisme ambiant. De plus, on sait depuis longtemps que la charge électrique d'un proton …

Typologie du BEC subquantique et du point zéro

Image
- Sceptique : que se passe-t-il dans le point zéro d'un oscillateur dipolaire primitif ?
- Les deux masses (M) contraires fondent l'une vers l'autre à une vitesse qui tend vers l'infini. A cet instant, les deux masses sont quasiment nulles et cherchent à se confondre dans un zéro parfait et absolu. Mais selon ML = Cte, ce type de zéro est impossible car il générerait une vitesse et une amplitude (à venir) infinie. En revanche, il existe une infinité de choix aléatoires, de Mo d'origine pour le cycle suivant. C'est le régime de l'impulsion de Dirac qui donne une probabilité d'existence, unitaire. La taille du point zéro du dipôle stochastique est indéterminée comme celle de son épaisseur 1D. En revanche on montre que celle d'un BEC est déterminée par la somme de "points" de la taille de l'épaisseur figée dans un BEC par la synchronisation.   
- Sceptique :  que se passe-t-il dans le point zéro d'un BEC-fils ? 
- Le tableau  montre que…

Nombre 5 de la mitose de la Bulle-Univers

Image
- Sceptique : pourquoi le nombre d'Or (√5+1)/2 = 1,618, n'est pas le nombre clé de la Bulle-Univers en cours, sachant que ses proportions nous paraissent élégantes ?
- Typiquement, une mitose est relative à la suite de Fibonacci mais elle ne tend pas forcément vers l'infini (1,618). Si on parle en terme de BEC-étoiles alors elle s'est limitée 5+1 étapes (1-1, 2, 3, 5, 8). Ce nombre : 8/5 = 1,6 est assez proche de 1,618. En revanche, si on considère les déclinaisons physiques sur les particules, alors ce nombre est atteint avec la complexité du vivant qui poursuit la voie de la mitose. 

- Sceptique : pourquoi 5+1 et pas 6 ?

- La saturation de la couche externe, a induit un phénomène paradoxal : le début de mitose a provoqué la séparation des dipôles. La délocalisation des pôles (+/) les rend autonomes et ils apparaissent sous la forme électron-positrons alternés et trop serrés. Cela provoque une annihilation majoritaire qui est la première étape d'agrandissement des i…