Articles

Non la Nature n'a pas horreur du vide

Image
- Sceptique : ne dit-on pas que la nature à horreur du vide ?

- Encore faut-il préciser ce que veut dire le vide. S'il s'agit du zéro (paramètres physiques) absolu, alors cette affirmation est fausse car justement ce zéro mathématique est un très puissant attracteur. Selon le modèle Oscar, par la clé universelle, ℳ.ℒ= Cte, une inertie ℳ strictement nulle amènerait une incertitude ℒ sur sa position qui serait infinie. On peut dire également que la pré-existence de ℳ est injustifiable. Ce paradoxe se résout par une errance infinie ou une oscillation aléatoire entre ces deux états impossibles. Cela veut dire clairement que le néant est représenté par une infinité d'oscillateurs dipolaires stochastiques. 

- Sceptique : pourquoi dipolaire
- Pour "effacer" les 2 pôles contraires en duel. La somme algébrique des paramètres physiques {ℳ, ℒ,τ, Q} s'annule dans le référentiel dipolaire. Cette symétrie est fondamentale.

- Sceptique : d'où viennent les paramètres physiq…

the cat's 𝓑𝓞𝓓𝓨 (le corps du chat)

Image
- Sceptique : je suppose que le titre de ce billet est un clin d’œil entre le chat de Schrödinger et le Boson Oscillateur Dipolaire  élémentaire 𝓑𝓞𝓓𝓨² du modèle OSCAR. Selon Schrödinger, le chat (enfermé) est en même temps vivant ET mort. Y-a-t-il vraiment des situations avec de telles superpositions d'états, à l'échelle quantique ?
- Oui et l'interprétation physique pose problème au modèle standard. Je cite : "... cet état ne correspond à rien de connu en physique classique. L'interprétation de Copenhague de la mécanique quantique, pose que l'état quantique n'a pas de sens physique avant l'opération de mesure. Seul l'état projeté, après la mesure, a un sens physique. Selon la théorie d'Everett, l'état de superposition admet une interprétation physique. Les états superposés existeraient dans une infinité d'univers parallèles..... Selon l'interprétation de De Broglie-Bohm, la fonction d'onde n'est pas suffisante pou…

L'existence repose sur le paradoxe des 4 symétries fondamentales

Image
- Sceptique : Le terme "existence" est ambigu, s'agit-il de la vie ou de l'existence des paramètres physiques ?
- Il s'agit d'abord des paramètres physiques, sachant toutefois que la vie en découle.    
- Sceptique : Comment étayer ce paradoxe existentiel venant de l'inertie qui ne peut ni être nulle ni être supérieure à zéro ? 
-  Une inertie nulle reviendrait à avoir une instabilité infinie. On ne peut concevoir cela car le zéro absolu a un caractère  immuable et cette non évolution est démentie par notre propre existence. La dualité onde/corpuscule est largement vérifiée.  Par ailleurs l'hypothèse d'une pré-existence "magique" de l'inertie serait injustifiable. On retrouve cela dans le "chat de Schrödinger" qui est ni mort ni vivant. Ce paradoxe existentiel ne peut s'exprimer que sous forme d'oscillation.  L'errance entre ces deux interdits,  justifie l'existence des oscillateurs primordiaux. Ainsi une infin…

Visite du cœur du neutron

Image
- Sceptique : plusieurs mesures indiquent que les charges à l'intérieur du cœur du neutron, sont dissociées. Le modèle standard l'explique par la distribution des quarks.  Que dit le modèle Oscar à ce sujet ?
- Encore une fois, un grand merci aux expérimentateurs qui arrivent à mesurer des charges au cœur des noyaux.  La théorie Koide-Mareau et sa généralisation, montrent que le neutron est composé principalement de 4 groupes de couches neutres, matérialisées par des paires électron-positrons fusionnées. Confiné dans ces couches un couple positron-électron vient polariser les 3 intervalles, ce qui induit les quarks. Les deux graphes montrent clairement que le positron est situé plus au centre que l'électron. C'est d'ailleurs toujours ce dernier qui est éjecté quand le neutron devient proton.
- Sceptique : alors que dire de la théorie standard (électrodynamique quantique ou QED) ?
- C'est une théorie qui ne s'appuie pas sur des éléments physiques. Elle part d&#…

Ratio : Camion / vélo = proton / électron

Image
- Sceptique : le tableau représente l'électron plus petit que le proton, Cela reflète-t-il la réalité physique !
- Non mais cela indique symboliquement le ratio de masse. La réalité physique – toujours guidée par ℳ.ℒ= Cte – diminue le rayon proportionnellement à la masse. C'est également la loi de Compton. Dans le détail, le proton est structuré en 4 groupes de couches concentriques (en pelure d'oignon). De ce fait son rayon vaut exactement celui de l'électron divisé par le quart de sa masse. 
- Sceptique : Comment intervient le ratio de masse en comparant la force électrique et la force gravitationnelle ?
- La force électrique dépend d'une constante multipliée par  la charge alors que la force gravitationnelle dépend de la constante G multipliée par la masse. 
- Sceptique pourquoi le modèle standard s'entête à comparer un "vélo" avec un "camion" ?
- Parce qu'il ne veut pas admettre que le proton (et tous les composites) soit constitué majori…

Il n'y a pas de violation de parité électrofaible

Image
- Sceptique : le modèle standard indique que lors de l'interaction électro-faible, il y a violation de parité. Que dit le modèle Oscar ?

- Nous allons montrer ci-après qu'en intégrant la fameuse notion de dualité de localité, cela disparait en intégrant les 𝓑𝓞𝓓𝓨² subquantiques.

- Sceptique : le sigle "OSCAR" n'est plus d'actualité ?

- Au fur et à mesure de l'avancement du modèle, je me suis aperçu que deux mots clés : "boson" et "dipolaire" ne figuraient pas dans l'acronyme historique. Le sigle 𝓑𝓞𝓓𝓨² (Boson Oscillateur Dipolaire Yin-Yang), en tient compte et de plus, sa signification anglaise "corps" me paraît bien adaptée. La dualité du Yin et du Yang, représente bien l'aspect symétrique, et l'équilibre du zéro relatif. Il fait également référence au cosmos.    

- Sceptique : c'est parce qu'une partie des 𝓑𝓞𝓓𝓨² stochastiques de la matrice d'univers, se sont synchronisés que cela a formé un C…

nouvelle particule ppk

Image
- Sceptique : des scientifiques de la collaboration internationale J-PARC E15, ont utilisé des expériences avec des kaons et de l’ helium-3 pour démontrer expérimentalement l’existence d’un noyau exotique contenant deux protons et un kaon lié. Comment le modèle Oscar peut-il expliquer cela ?
- Il faut d'abord féliciter les expérimentateurs qui arrivent à mettre au point de telles expériences !  Cependant, il faut rappeler que pour le noyau des atomes, le modèle standard se borne à une architecture naïve où des protons et neutrons seraient agrégés comme des grappes de raisins .... Comme il est très difficile d'explorer le noyau d'un atome (tout comme le proton), un modèle purement mathématique à été élaboré en fonction de ce que révèle l'expérimentation locale. En omettant de tenir compte de la dualité de localité, on se prive des fondements physiques.  Le modèle standard relève d'une description mathématique des effets, au grand dam des causes physiques et de leurs …