Articles

Enigme 60 : universalité de M.L = Cte

Image
Voir  : sommaire des énigmes , les cinq clés de la physique fondamentale  et l'éclaté du modèle Oscar.

Sceptique : on a vu le rôle du couple ℳ.ℒ de l'électron (ex-pôle deℬody). L'existence même des oscillateurs ℬodys, vient du paradoxe suivant : c'est l'errance entre deux états impossibles :  ℳ > 0 ; ℳ = 0 avec ℳ.ℒ  = Cte. Ce billet nous a montré que le gain en amplitude spatiale est généré par la propension vers l'infini selon l'impulsion de DIRAC au "point zéro". Il montre également comment la charge électrique est proportionnée à ℳ.ℒ  pour matérialiser la force de rappel de l'oscillateur. Les charges Q et Q', sauvent l'intégrité de l'oscillateur. Cela génère donc la période dont l'intensité est tirée directement de ℳ.ℒ si on normalise la force F=f(Q²). Cette normalisation de F est moins spéculative que celle relative à la perméabilité du "vide" (10⁻⁷) du modèle standard. De plus elle est conforme à un "…