Enigme 97 : la Z machine, un mini Big Bang subquantique

Voir  : sommaire , les cinq clés de la physique, l'éclaté du modèle, dualité du zéro.

-----------------------

Situation du problème

La Z machine des laboratoires Sandia exploite les forces de Laplace (centripètes) pour provoquer une énorme constriction au centre d'une cage cylindrique munie de fils parcourus par un courant intense. L'idée est d'arriver à une butée où la force de concentration permettrait une fusion nucléaire.  Cela ressemble au phénomène de saturation qui s'est produit sur le BEC-fossile. La réduction des intervalles avait réalisé une fusion généralisée à l'intervalle de Planck. Après plusieurs tentatives, les expérimentateurs ont constaté avec grande surprise que la température avait atteint 2 milliards de kelvins avec un pic à 3,7 milliards de K ! Cela équivaut à 5/8 Te, la température d'annihilation d'un électron ou d'un positron et donc d'un ℬody subquantique !  Or ce coefficient 5/8 est celui qui donne le boson de Higgs à partir de l'énergie d'un électron (5/8 √𝜉).
        
----------------------- 

 - Sceptique :  cela voudrait dire que le plasma précipité dans l'axe entrainerait les ℬodys subquantiques à se rencontrer et s'annihiler  ?

- En fait non car les forces de Laplace agissent directement sur les ℬodys subquantiques. Par ailleurs, il n'y a aucun autre calcul qui explique cette  température inouïe. Le calcul du tableau montre la cohérence avec l'intervalle des ℬodys .

- Sceptique : mais dans la saturation du BEC-fossile, il n'y a pas de force injectée pour faire fusionner les pôles de ℬody

- En effet mais il s'agit encore de combinaison entre les forces de Laplace (qui repoussent les pôles de même signe) en compétition avec les forces de Coulomb qui attirent (en statique) les pôles opposés. Or les forces de Laplace s'annulaient au point de rebroussement laissant alors les forces de Coulomb agir pour la fusions des pôles opposés. 

- Sceptique dans la Z machine, ce sont les forces de Laplace qui agissent, pourquoi ?

- Parce que le plasma (comme les pôles de ℬody) revient à des déplacements de charges et donc un courant d'électrons de même signe. Il y a bien les conditions de Laplace pour fusionner : le déplacement de charges de même signe ne peuvent que s'attirer. 

- Sceptique : c'est le contraire de ce qui s'est passé lors de la saturation provoquant le Big Bang ?

- Oui mais le point commun est le jeu des combinaisons entre forces de Laplace et de Coulomb. Dans la Z machine, les forces de Coulomb s'opposent à la fusion et c'est pourquoi il a fallu atteindre un seuil de courant (pour cet intervalle) pour arriver à fusionner des pôles de ℬodys.     
   


Commentaires

  1. Je précise que lambda (pôle) est l'épaisseur d'un pôle de Body soit la longueur de Planck.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Présentation du blog

SOMMAIRE

Isotropie des intervalles par la rotation du "Point zéro"