Enigme 104 : analogie BEC- balayage TV

Voir  : modèle OSCAR, loi KOIDE-MAREAUsommaire , les cinq clés de la physique, l'éclaté du modèledualité du zéro


-----------------------

Situation du problème

Tout le monde peut comprendre pourquoi l'image de nos écrans de TV, peut rester stable alors qu'elle est sans arrêt renouvelée par un balayage continu de points (de couleurs différentes). Tout repose sur la dualité entre : a) l'intervalle-temps de renouvellement de l'image ; b) l'intervalle-temps lié à notre persistance rétinienne. Il suffit que le laps de temps : b > a pour obtenir une illusion de stabilité. En effet, une fois l'image établie, on a pas le temps de voir le détail de sa reconstruction permanente. C'est ce qui se passe en 3D avec le tissu subquantique qui reconstruit l'espace-temps dans les BECs. La causalité quantique c est nettement plus faible que celle de la causalité subquantique. Les oscillateurs 1D sont ainsi consolidés en 3D.       
    
---------------------- 

 - Sceptique : quel est le temps de notre persistance rétinienne ?

- Il est d'environ de 50 millisecondes alors que le temps propre à la reconstruction de l'image TV est calibré plus petit. Sinon on verrait une image saccadée.

- Sceptique : Il y a donc une dualité de vitesse entre le temps rétinien et le temps de balayage de l'image. Mais quelle est la dualité entre notre perception quantique (vitesse c) et le balayage des couches de ℬodys ?

- Le ratio est extrême. Dans le temps élémentaire te = 10⁻²¹ s, la vitesse c du  niveau quantique offre une amplitude de 10⁻¹³ m (rayon électron) tandis qu'au niveau subquantique, le même temps permet de couvrir le rayon du BEC soit  10²¹ m. C'est un ratio de 10³⁴ !

- Sceptique : donc avec notre vitesse causale limitée à c, on ne peut se rendre compte de l'oscillation subquantique ?

- C'est exact et de plus, le seul point commun entre les oscillateurs ℬodys voisins, est le point zéro central. Pour qu'un  photon circule d'un intervalle élémentaire à l'autre (10⁻¹³ m), il faut que le niveau subquantique fasse un aller-retour au centre (10²¹ m). Le centre est le seul lien entre les intervalles élémentaires de l'espace-temps. C'est un peu comme la télévision qui peut affiche une image 3D permanente à partir d'une série de points, émis de manière très rapprochée. 

 

Commentaires

  1. Un élément cosmologique d'espace-temps (BEC) n'est constitué que d'oscillateurs 1D ! Une image de télévision n'est constituée que de points.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Présentation du blog

SOMMAIRE

Isotropie des intervalles par la rotation du "Point zéro"